Le code de déontologie des psychologues.

Le présent Code de déontologie est destiné à servir de règle aux personnes titulaires du titre de psychologue, quels que soient leur mode et leur cadre d’exercice, y compris leurs activités d'enseignement et de recherche...  Le respect de ces règles protège le public des mésusages de la psychologie et l'utilisation de méthodes et techniques se réclamant abusivement de la psychologie.

 



Actualités scientifiques

Hypnose : les effets sur le cerveau enfin découverts (par Mathilde Ledieu)

....La connexion plus faible entre ces zones explique que l’action et la conscience de cette action soient dissociées dans l’hypnose. « Grâce à cela, les patients peuvent envisager les choses autrement, penser et comprendre différemment. On ne change pas ce qui s’est passé, mais la perception qu’en a la personne » ...

Idriss Aberkane (Livre : Libérez votre cerveau!) : "...Nos performances pourraient -elles être améliorées sous hypnose? Sans doute, car l'hypnose relève en partie d'une inhibition du cortex préfrontal (qui alimente notre esprit critique, nos doutes)...Un des ressorts de l'hypnose, c'est aussi de mettre le sujet dans un état confortable, plus confortable que celui de sa vie mentale quotidienne. Plus le sujet ressentira le différentiel de confort, plus il sera réactif à l'hypnose, parce que l'hypnose désinhibe, détend, efface le doute et l'anxiété...." (page 72)

 

Les professionnels avec qui je collabore :

Gaelle Agius (Psychologue clinicienne): 

Quelques années passées dans un premier parcours professionnel en entreprises m’ont permis de comprendre que j’étais avant tout attachée aux personnes : leur individualité, leurs projets, leur capacité à les réaliser, à se réaliser, à donner un sens à leur existence.

Cette prise de conscience m’a menée à une formation de psychologue clinicienne. Je me suis particulièrement attachée à la périnatalité, à la parentalité et à l'enfance et adolescence.